L1001229

Lorsqu’un petit élément casse, souvent, le produit dans son entier est en péril. Il est âgé, on ne trouve plus de pièce de rechange… pourquoi le réparer ? D’abord, est-ce possible ?

Grâce aux différents outils de prototypage rapide, la production d’une pièce unique est tout à fait envisageable. Il suffit alors de prendre les mesures de l’élément abimé et de s’aventurer dans sa « re-conception ».

L1001223

Au delà du discours écologique à propos de la lutte contre l’obsolescence programmée, c’est l’aventure créative que les FabLabs mettent en avant.
Prendre possession du processus de réparation, toujours avec une grande part d’inventivité, n’est-ce pas excitant ?
Osons alors solliciter une ultime fois nos pièces abimées.
Il y a deux façons bien distinctes de le faire :
L’élément peut être scanné en 3D, processus intéressant, souvent performant, mais pas magique. Le fichier qui en résulte doit subir de longues heures d’opérations numériques avant d’être véritablement exploitable. Cela s’avérera très utile pour des volumes complexes, des formes gauches, des courbes non définissables, …
Mais lorsque l’on parle d’une pièce fonctionnelle d’un système mécanique, d’une charnière, d’un bouton, … nous avons à faire à un volume relativement simple. Il est alors judicieux de passer par un logiciel de modélisation 3D où la pièce est simplement redessinée. Souvent, elle peut être largement simplifiée, repensée et adaptée au mieux à l’utilisation réelle que l’on en fait.

L1001210
FreeCad, logiciel de modélisation 3D OpenSource.

De plus en plus de logiciels de modélisation 3D sont disponibles gratuitement ou pour de modiques sommes. Plusieurs d’entre eux explorent de nouvelles façons de travailler (par exemple: 123D de chez Autodesk). Ils sont véritablement destinés à un public non-professionnel. Les plus curieux ont donc à portée de main tous les outils nécessaires à l’exploration du monde de la fabrication numérique.

L1001218

L’impression 3D des fichiers préalablement créés devient alors un jeu d’enfant (et ce n’est pas qu’une expression: projet d’imprimante 3D dédiée aux enfants).
Mis à part les imprimantes 3D, d’autres outils présents au FabLab ont aussi leur place dans le processus de prototypage. Certains éléments peuvent par exemple être découpés au laser. Cette technique est parfois plus précise et surtout plus rapide.

L1001222

C’est incontestable, ces différentes technologies (machines et logiciels) émergent auprès du grand public. Avec un brin de « débrouille », nous devenons réparateur ou carrément concepteur des objets qui nous entourent.

L1001230 L1001231

Support d’aimant pour fermeture de hotte d’aspiration de cuisine réparé au FabLab

Réparation

Logiciels utilisés:
FreeCad
Inkscape

Machines utilisées:
Imprimante 3D (ultimaker)
Découpe laser

Gaëtan Bussy (www.g-trema.ch)